Le sitePhotosAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionLa carte
Retrouvez nous sur Facebook...
Newsletter
La newsletter du forum n'étant plus
distribuée, inscrivez-vous sur celle
ci-dessous !

Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 68 le Mar 3 Avr - 14:34
Les concerts à venir

TOURNEE MONTREUIL / MEMPHIS 2017

05/10/2017 METZ (57)
06/10/2017 ABLON (94)
07/10/2017 ST-OUEN (93)
14/10/2017 LIMOGES (87)
18/10/2017 NOISY-LE-SEC (93)
20/10/2017 MONTPELLIER (34)
10/11/2017 TREGUEUX (22)
11/11/2017 SAINT MARS LA JAILLE (44)
14/11/2017 CEBAZAT (63)
15/11/2017 POLIGNY (39)
16/11/2017 IZEURE (03)
17/11/2017 DECINES (69)
23/11/2017 SAINT MAURICE L'EXIL (38)
24/11/2017 LE GARRIC (81)
25/11/2017 LE HAILLAN (33)
27/11/2017 PARIS (75) BATACLAN
02/12/2017 CLAMECY (58)
12/01/2018 PITHIVIERS (45)
13/01/2018 THONON (74)
14/01/2018 TINQUEUX (51)
19/01/2018 BRIGNAIS (69)
20/01/2018 LA CIOTAT (13)
23/01/2018 SOTTEVILLE LES ROUEN (76)
24/01/2018 LUCON (85)
25/01/2018 ST PIERRE DES CORPS (37)
26/01/2018 SAINT OUEN L'AUMONE (95)
27/01/2018 LENS (62)
01/02/2018 LA RAVOIRE (73)
02/02/2018 LE BROC 506)
03/02/2018 FEURS (42)
08/02/2018 ABBEVILLE (80)
09/02/2018 MONS EN BAROEUL (59)
08/03/2018 POITIERS (86)
09/03/2018 ROUILLAC 516)
10/03/2018 JANZE (35)
22/03/2018 LUXEMBOURG (LU)
23/03/2018 CORBEIL ESSONNE (91)
24/03/2018 AUBERGENVILLE (78)
29/03/2018 GENNEVILLIERS (92)
30/03/2018 GRANDE SYNTHE (59)
05/04/2018 CORNEBARRIEU (31)
06/04/2018 LA SOUTERRAINE (23)
07/04/2018 CHARTRES (28)
12/05/2018 SAINT-LOUIS (68)


Liens amis
Concours Ma Fleur
Concours Rimini
.........
Concours La java des bombes atomiques
Concours Frida
Voici les premières participations au concours proposé par Stef !
 
 
Statistiques
Nous avons 678 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est ItineraireBis

Nos membres ont posté un total de 63049 messages dans 2221 sujets

Partagez | 
 

 Si on stoppait le nucléaire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
zouzoulemanouche
Suprême swingueur (gueuse)
Suprême swingueur (gueuse)
avatar

Masculin Nombre de messages : 2356
Age : 29
Localisation : caen
Emploi : Si tu savait ^^
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Si on stoppait le nucléaire ?   Mer 28 Mar - 16:03

Moi je trouve que c'est une belle preuve comme quoi la sureté nucléaire c'est du bidon...après il viennent nous dire qu'il n'y a aucune crainte à avoir quant à la chute d'un avion...Franchement ça fout les boules. En tout cas ils nous prouvent bien que, comme d'habitude, les nucléocrates nous mentent!
Vive GREENPEACE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/xavier_music
Le senegaulois
Suprême swingueur (gueuse)
Suprême swingueur (gueuse)
avatar

Masculin Nombre de messages : 1190
Age : 48
Localisation : zone atomique à l'est de lyon
Emploi : Guitariste - baby sitter
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Si on stoppait le nucléaire ?   Mer 28 Mar - 16:58

Des mecs capables de ce genre d'exploit méritent tout mon respect.
Peut être même un peu de soutien à l'association qui va probablement avoir a gérer un procès.

y sont trop fort !
bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sama-africa.com/
Gygy
Suprême swingueur (gueuse)
Suprême swingueur (gueuse)
avatar

Féminin Nombre de messages : 1075
Age : 28
Localisation : clermount/ StrassBuch
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Si on stoppait le nucléaire ?   Mer 28 Mar - 20:22

c'etait excellent avec les 3 helico de l'armée de l'air qui ne pouvaient de tte facon pas faire grd chose!
bravo paix verte!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zouzoulemanouche
Suprême swingueur (gueuse)
Suprême swingueur (gueuse)
avatar

Masculin Nombre de messages : 2356
Age : 29
Localisation : caen
Emploi : Si tu savait ^^
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Si on stoppait le nucléaire ?   Mer 28 Mar - 23:04

Y'a pas à dire, la désobéissance civique, y'a que ça de vrai!
boxe le nucléaire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/xavier_music
Le senegaulois
Suprême swingueur (gueuse)
Suprême swingueur (gueuse)
avatar

Masculin Nombre de messages : 1190
Age : 48
Localisation : zone atomique à l'est de lyon
Emploi : Guitariste - baby sitter
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Si on stoppait le nucléaire ?   Mer 28 Mar - 23:13

pis faut pas oublier de conjuguer :

Je milite
Tu milites
elle milite
nous militons
vous militez
ils militents

Je militerai
tu militeras
il militera
nous militerons
vous militerez
elles militeront

J'ai milité
Tu as milité
elle a milité
nous avons milité
vous avez milité
ils ont milité

Je militais
tu militais
il militait
nous militions
vous militiez
ils militaient
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sama-africa.com/
zouzoulemanouche
Suprême swingueur (gueuse)
Suprême swingueur (gueuse)
avatar

Masculin Nombre de messages : 2356
Age : 29
Localisation : caen
Emploi : Si tu savait ^^
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Si on stoppait le nucléaire ?   Mer 28 Mar - 23:14

Moi, militant jusqu'au bout !!! (Ils le construiront pas leur saloperie d'EPR et leur THT...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/xavier_music
Gonzesse
Suprême swingueur (gueuse)
Suprême swingueur (gueuse)
avatar

Féminin Nombre de messages : 3221
Age : 56
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Si on stoppait le nucléaire ?   Jeu 29 Mar - 0:36

Greenpeace a sévi dans mon département à la centrale de belleville. Dès que je peux je vous transcris l'article de presse régionale. bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Little Wing
Gratteur(tteuse)
Gratteur(tteuse)
avatar

Féminin Nombre de messages : 191
Age : 54
Localisation : Là-bas si j'y suis
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Si on stoppait le nucléaire ?   Mer 15 Oct - 0:16

pale pale pale c'est abominable et les palourdes font pas le poids (sans je de maux.... court ) devant la pieuvre gigantesque Evil or Very Mad
Sad Coluche, mort quelques semaines après Tchernobyl n'a pu que se retourner dans sa tombe affraid
Enfin si tous les marins malins se réunissaient pour dire stop fouet fouet fouet
Et respect à tous les Youri Bandajevski Rolling Eyes

Il y a 22 ans, Tchernobyl.
Tchernobyl tue toujours, en nombre, au sein d'un territoire contaminé
pour des siècles, et dans le silence quasi total.

Publié hier par Fabrice Nicolino sur son blog :
http://fabrice-nicolino.com/index.php/?p=413

________________________________

Je pense avoir été le premier à évoquer dans un journal national -
Politis - le sort du médecin Youri Bandajevski, en 2002. Si je me
trompe, mes excuses anticipées. Je n’ai de toute façon pas grand
mérite, car j’avais été alerté par l’ami Romain Chazel, de
l’association Crii-Rad. Vous trouverez plus bas la copie de l’article
publié alors, qui faisait le point sur l’abominable histoire, celle
de Tchernobyl.

Si je reviens sur le sujet ce lundi matin, c’est que j’ai failli
manquer un petit papier, qui est un entretien avec Youri, mené par le
journaliste Hervé Kempf dans Le Monde (lire ici). Kempf défend depuis
des années ce médecin des enfers, et ce n’est pas si facile lorsque
l’on travaille pour un quotidien à ce point institutionnel. Dont
acte. En tout cas, réalisant cet interview au téléphone - Youri est
exilé en Lituanie -, il permet de faire le point sur la véritable
situation sanitaire autour de Tchernobyl. Elle est « très mauvaise.
Toute la population biélorusse est, du fait de l’alimentation, en
contact avec la radioactivité. Mais dans les régions les plus
contaminées, au sud-est du pays, autour de la ville de Gomel, deux
millions de personnes sont dans une situation très dangereuse.
Les taux de mortalité et de maladies y sont beaucoup plus élevés que
dans le reste du pays. Les docteurs Valentina Smolnikova, Alexeï
Duzhy et Elena Bulova (…) font état d’une forte augmentation des
maladies cardio-vasculaires et des cancers des organes internes. Cela
explique une forte mortalité, trois à quatre fois plus forte que dans
le reste du pays. Mais il est difficile de rassembler l’information.
Le gouvernement cherche à la cacher. Les données ont été trouvées
dans des rapports nationaux non publiés et grâce à divers contacts.
Il faut ouvrir les yeux : au coeur de l’Europe, une population vit
dans une situation mortelle ».

Bandajevski n’est hélas pas un charlatan. Il a circulé pendant des
années dans les zones contaminées, soigné des enfants, enterré des
morts. Il sait ce que le pouvoir biélorusse cherche à masquer. Il
sait ce que le lobby mondial du nucléaire, qui a tout à perdre,
cherche à masquer. Il sait. Et le pire de tout, au-delà des mots, est
que le grand mensonge règne sur le monde. Oui, oui il est possible
qu’un événement majeur de l’histoire humaine soit recouvert sous la
cendre. Un monde soi-disant libre, ouvert, surinformé peut ignorer
qu’en Europe, une catastrophe nucléaire sans précédent rend malade,
tue, transforme des territoires entiers de la planète en géhenne.

Que la leçon serve au moins à quelques-uns d’entre nous.


--------------------------------------------------

L’infernal retour de Tchernobyl

(PUBLIÉ DANS POLITIS 729)

Une fantastique bagarre de l’ombre se mène en Biélorussie pour
masquer les véritables conséquences de la catastrophe de Tchernobyl,
qui sont effarantes. Le professeur Bandajesky, un scientifique de
premier plan, est en train de mourir dans un camp, d’autres ne
peuvent plus travailler. L’enjeu est énorme pour le lobby nucléaire
mondial, qui tente, comme celui du tabac jadis, de gagner du temps.
Dire la vérité serait en fait compromettre l’atome

Soyons solennel : l’histoire qui suit (1) sort vraiment de
l’ordinaire, et l’on recommandera de la lire avec l’attention qu’elle
mérite. D’autant qu’il y a urgence : Youri Bandajevsky est sans doute
en train de mourir dans le camp où la mafia au pouvoir à Minsk
(Biélorussie) l’a jeté pour huit ans, en 2001. Qui est-il ? Un
formidable médecin, né en 1957, spécialiste de premier plan d’anatomo-
pathologie. En 1990, alors qu’il n’a que 33 ans, il prend la
direction du tout nouvel Institut de médecine de Gomel.

C’est un choix courageux, pour ne pas dire héroïque : Gomel est au
coeur de la zone contaminée par Tchernobyl. Bandajevsky y commence un
travail de fond sur les effets sanitaires de la catastrophe, et
découvre très vite des choses stupéfiantes. En faisant passer des
électrocardiogrammes à ses propres étudiants, il constate chez eux de
nombreux problèmes, trop nombreux pour être le fait du hasard. Plus
tard, en autopsiant près de 300 personnes à la morgue de Gomel, il
entrevoit une piste essentielle : leurs reins, leurs coeurs
contiennent des concentrations très singulières de césium 137
(Cs137), l’un des principaux radionucléides dispersés par Tchernobyl.
Tout se passe comme si l’incorporation du césium était différenciée
selon les organes concernés.

La femme de Bandajevsky, Galina, qui est pédiatre, entre en scène.
Elle et son mari, aidés de quelques étudiants, se mettent à sillonner
la Biélorussie pour ausculter le plus grand nombre possible
d’enfants. Si le césium fait de tels ravages chez les adultes,
pensent-ils, il doit en faire davantage encore chez les gosses, dont
le poids est moindre et le métabolisme plus rapide. En quelques
années, ils examinent des milliers d’enfants biélorusses, trouvant
chez la plupart d’entre eux des concentrations de Cs137 supérieures à
50 becquerels par kilo de poids corporel, un seuil au-delà duquel
apparaissent les maladies. D’ailleurs, beaucoup présentent de
sérieuses pathologies cardiaques, dont d’inquiétantes arythmies.

En croisant ces résultats cliniques et le niveau de contamination de
ces mêmes enfants, l’équipe de Bandajevsky réalise qu’il existe un
lien flagrant entre concentration de Cs137 et malformations
cardiaques. Au-delà de 70 becquerels de césium par kilo chez les
gosses, à peine 10% d’entre eux conservent un coeur normal. De
nouvelles études confirment les premières découvertes. Au total, 70%
des enfants vus par les époux Bandajevsky autour de Gomel souffrent
de pathologies cardiaques.

C’est terrifiant sur le plan sanitaire - personne ne soupçonnait des
effets pareils -, et c’est explosif sur le plan politique. La
Biélorussie, qui a consacré pendant des années jusqu’à 20% de son
budget aux conséquences de Tchernobyl, n’a plus qu’une idée en tête :
nier les problèmes, en tout cas relativiser. C’est que deux millions
de personnes, dont 500 000 enfants vivent dans des zones
contaminées : il faudrait, à suivre Bandajevsky, au moins évacuer les
femmes enceintes et les plus jeunes enfants, et donner à tous les
autres le moyen de se protéger contre la contamination, notamment
celle des aliments.

Contrairement à Hiroshima et Nagasaki, où la réaction thermonucléaire
s’était produite dans l’atmosphère, l’explosion de Tchernobyl a
contaminé le sol en y déversant des centaines de tonnes de particules
radioactives. Lesquelles se retrouvent perpétuellement dans les
récoltes avant de passer dans les produits alimentaires. C’est
l’horreur, une horreur sans fin. Ayant bien d’autres chats à
fouetter, la mafia biélorusse veut au contraire, à toute force,
clamer qu’on peut vivre sur des terres contaminées, et qu’on peut
même y renvoyer des personnes déplacées au moment de la catastrophe.

En 1998, le professeur et son épouse sont face à leurs
responsabilités : parler, publier leurs résultats, et donc défier le
redoutable régime postsoviétique d’Alexandre Loukachenko; ou bien se
taire. Galina rapportera plus tard 24 heures d’une discussion
exténuante avec Youri. Elle a peur pour sa famille, pour ses enfants,
tente de le convaincre de biaiser, de composer. « Et lui m’a
répondu : “Alors tu n’es pas un médecin. Et si tu n’es pas un
médecin, tu peux mettre ton diplôme sur la table, et sortir balayer
la cour” » (2).

Les résultats sont publiés, et comme si cela ne suffisait pas, Youri,
qui est membre d’une commission chargée de contrôler les fonds
publics destinés à Tchernobyl, découvre une magouille gigantesque.
Sur les 17 milliards de roubles affectés en 1998 à l’Institut de
recherche sur les radiations, seul 1,1 milliard a été utilisé pour
des études utiles. Le reste ? Gaspillé, ou pire. Il est menacé,
reçoit des lettres anonymes, mais continue à alerter l’opinion. Dans
une de ses dernières interventions publiques, il déclare : « Si on
n’entreprend pas des mesures permettant d’éviter la pénétration des
radionucléides dans l’organisme des adultes et des enfants,
l’extinction menace la population d’ici quelques générations ». Vous
avez bien lu : extinction.

Le 13 juillet 1999, il est arrêté, et jeté en prison pour six mois.
Ce qu’on lui reproche ? D’avoir touché des pots de vin ! Il perd
vingt kilos, vieillit, aux yeux de ses amis, de dix ans en quelques
semaines. Le 27 décembre 1999, il est libéré dans l’attente d’un
procès, et se remet aussitôt au travail. Mais le 18 juin 2001, une
chambre militaire - ce qui interdit tout appel - le condamne à huit
ans de camp à régime sévère et à la confiscation de tous ses biens.
Evidemment, son successeur à l’Institut de Gomel met fin aux travaux
en cours sur le césium. Bandajevsky s’enfonce dans la nuit, qui
risque de lui être fatale (voir encadré sur la campagne pour sa
libération).

Pour lire la suite...le blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le senegaulois
Suprême swingueur (gueuse)
Suprême swingueur (gueuse)
avatar

Masculin Nombre de messages : 1190
Age : 48
Localisation : zone atomique à l'est de lyon
Emploi : Guitariste - baby sitter
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Si on stoppait le nucléaire ?   Jeu 16 Oct - 11:00

merci little wing de maintenir la veille.

Pour tous ceux que le sort des irradiés préoccupent vous pouvez toujours soutenir youri Bandajevski et les associations qui soutiennent les irradiés de tchernobyl

je vous colle quelques liens :

- http://enfantsdetchernobylbelarus.doubleclic.asso.fr/
(ne vous fier pas à l'esthetique du site ils font un travail extraordinaire)
- http://www.lesenfantsdetchernobyl.com/
- http://www.lesenfantsdetchernobyl.fr/

Merci pour eux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sama-africa.com/
Le senegaulois
Suprême swingueur (gueuse)
Suprême swingueur (gueuse)
avatar

Masculin Nombre de messages : 1190
Age : 48
Localisation : zone atomique à l'est de lyon
Emploi : Guitariste - baby sitter
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Si on stoppait le nucléaire ?   Ven 14 Nov - 22:56

Aujourd'hui un vrai ami travaillant dans le nucléaire a osé me confier ses profonds doutes.
La raison est a chercher dans ce film documentaire diffusé ce samedi sur France 3 ouest et qui se nomme

La centrale qui ne voulait pas s'éteindre de brigitte Chevet

Brennilis, petit réacteur expérimental des Monts-d’Arrée dans le Finistère, sera normalement le premier à être complètement déconstruit en France. Vitrine du démantèlement ou symbole des difficultés du post-nucléaire ? Le chantier, qu’Edf a un temps présenté comme exemplaire pour tout le parc français, est aujourd’hui à l’arrêt complet et semble s’enliser. Pour comprendre ce qui se joue à Brennilis, Brigitte Chevet a
suivi ce démantèlement pendant quatre années. Elle a enquêté sur ce réacteur, qui a fonctionné sans faire de vague pendant plus de vingt ans, mais a laissé des pollutions inexpliquées dans son environnement immédiat et dans la nappe phréatique, sans que les habitants en soient informés…

un documentaire de 52' de Brigitte Chevet
coproduit par Vivement Lundi ! et France 3 Ouest


par ailleurs pour les amateurs de sensation forte il y a "Inéluctable", le film évènement !

Le film d'un accident nucléaire en France pour la première fois en fiction.

Déjà vu par 440 000 personnes lors de sa première diffusion sur ARTE.

Ne ratez pas la rediffusion de ce film sur ARTE :
ce samedi 15 novembre à 15 h 55 .

courage les gens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sama-africa.com/
reivax
Suprême swingueur (gueuse)
Suprême swingueur (gueuse)
avatar

Masculin Nombre de messages : 1157
Age : 28
Localisation : Lorient
Emploi : Journaliste
Date d'inscription : 21/02/2007

MessageSujet: Re: Si on stoppait le nucléaire ?   Ven 14 Nov - 23:44

Boom !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eMma
Suprême swingueur (gueuse)
Suprême swingueur (gueuse)
avatar

Féminin Nombre de messages : 2747
Age : 58
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: Re: Si on stoppait le nucléaire ?   Sam 15 Nov - 0:26

Embarassed j'ai rein suivi là .. maios la chemise de reic$vax .. faut faire kekechoze là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/emmagatti
reivax
Suprême swingueur (gueuse)
Suprême swingueur (gueuse)
avatar

Masculin Nombre de messages : 1157
Age : 28
Localisation : Lorient
Emploi : Journaliste
Date d'inscription : 21/02/2007

MessageSujet: Re: Si on stoppait le nucléaire ?   Sam 15 Nov - 0:33

mdr !

roo ça va ! elle est bien ma chemise ! C'était pour un show a lorient, je présentais un défilé de mode, donc du coup j'étais habillé et coiffé & maquillé pas par moi Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Si on stoppait le nucléaire ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Si on stoppait le nucléaire ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Bob Marley & The Wailers : Survival (1979)
» Bruce Dickinson invité dans un sous marin nucléaire
» Vast Aire - Mecca & the Ox (prod Pete Rock)
» Le Moonwalk [ Marche Lunéaire ]
» Récitals d'Opéra Français

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de Sanseverino - Le Forum :: Tout sur tout :: Tout sur tout-
Sauter vers: